Alors que les statistiques utilisateurs de Facebook sont en perpétuel mouvement, les prophètes du Web multiplient les prédictions contradictoires. Quand pour les uns le plus grand réseau social se trouve au bord de la faillite, d’autres vantent au contraire son inexorable expansion.

Ces avis d’«experts » mis à part, comme bien souvent la vérité se situe quelque part entre ces deux extrêmes. Facebook n’est pas mourant. Il ne connaît tout simplement plus le même rythme de croissance qu’à ses débuts. L’inflation de réseaux sociaux disponibles sur la toile a mis fin à la position de quasi-monopole qu’occupait Facebook au moment de sa création en 2006. Aujourd’hui, d’autres médias sociaux offrent au public des espaces de partage ciblés en fonction de leurs intérêts particuliers. Twitter constitue, par exemple, un outil de conversation permettant à ses utilisateurs de circonscrire leurs « gazouillis » en se connectant directement aux influenceurs qui les intéressent. Pinterest, quant à lui, propose à ses membres de créer des albums photo numériques pour refléter leurs goûts, leurs rêves, et rassemble des personnes ayant les mêmes passions. Pour autant, Facebook est bel et bien là pour rester et voici pourquoi.

Facebook s’adresse à tout le monde.

Malgré le nombre croissant d’individus qui proclament être «tombés en amour» avec ces nouveaux réseaux, on en rencontre encore peu qui ont choisi de renoncer à Facebook. Vous pouvez en effet préférer Twitter, mais vous vous trouverez presque obligé de conserver votre compte Facebook ne serait-ce que pour ne pas réduire vos interactions en ligne à une niche spécifique qui vous empêcherait de facto de rejoindre vos proches ou de retrouver des amis perdus de vue.

Facebook présente également l’immense avantage de ne poser aucune restriction de contenu (uniquement visuels pour Pinterest ou Instagram) ou de limiter le format des publications à un nombre précis de caractères comme le fait Twitter. En s’adressant à tous, Facebook se pose ainsi comme le média social central, le carrefour sur lequel s’interconnectent toutes les tendances de réseautage de la toile.

Facebook, une entreprise toujours à la recherche de profits

Facebook a récemment annoncé qu’il comptait utiliser les technologies mobiles comme instrument de croissance en utilisant la publicité pour générer toujours plus de revenus. C’est ainsi qu’en dépit de tous les pronostics des sceptiques, Mark Zuckerberg et son équipe ont réussi à augmenter le potentiel de la téléphonie mobile, démontrant par là même qu’ils sont encore des pionniers dans l’exploitation des TIC’s.

Facebook, instigateur du changement

En seulement quelques années, Facebook est passé d’un outil de réseautage exclusivement consacré aux étudiants pour devenir la plate-forme la plus utilisée à travers le monde. Aujourd’hui, Facebook n’est plus seulement utilisé par les particuliers, mais aussi par les marques souhaitant rejoindre leur clientèle ou par des personnalités publique et morale. Ce changement fait aujourd’hui de Facebook un outil de marketing incontournable pour toute entreprise qui souhaite se rapprocher de ses clients.

Un récent sondage réalisé par Lab42 suggère, d’ailleurs, que 9 utilisateurs sur 10 “Aiment” et suivent des marques, et que 50% d’entre eux estiment que la page Facebook d’une entreprise est plus utile que son site web. Pensez-y lorsque vous prenez la décision de savoir s’il est rentable ou non d’investir dans une communication Web sur les réseaux sociaux !

Avec 1 milliard d’utilisateurs actifs par mois depuis le 14 septembre, Facebook reste le média social qui atteint le plus grand nombre de personnes et touche le plus large éventail de caractéristiques sociales.

Facebook ne va nulle part, mes amis. Donc, si vous n’avez pas encore investi dans une approche stratégique pour atteindre votre public par l’intermédiaire du numéro un des réseaux sociaux, nous vous suggérons fortement de le faire aujourd’hui…

Facebook en chiffre, c’est par ici!