fbpx

Nos hommes se sont donnés corps et âmes pour le mois de “Movember”, amassant la modique somme de 692$, des fonds reversés à la lutte contre le cancer de la prostate. Pour tous ceux qui ont contribué à cette belle réussite, nous voulions vous remercier chaleureusement pour votre grande générosité!

Hélas, l’heure n’est pas qu’aux réjouissances… Nous devons être honnêtes avec vous, il n’y a pas eu que de belles choses durant le mois de “Movember”… Quelques dommages collatéraux sont observables, et, malheureusement, ils entachent drôlement la belle image que nous avions de notre équipe. Arrêtons de tourner autour du pot et observez plutôt:

Affecté, plus que nous le pensions, par la croissance de la pilosité de son visage, JP s’est livré à une véritable recherche d’un sens à sa vie et s’est soudainement trouvé une véritable vocation pour la poésie, récitant sa belle prose à qui voulait bien l’entendre.
Toute l’équipe, malgré elle, connaît maintenant par coeur, sa dernière création.

Attention… La voici:
“L’eau qui coule à grands flots,
Recherche à travers le vent,
Ceux qui se déplacent allègrement,
Aux coeurs de métal pur, ce sont les robots”

Sérieusement… Ça n’a pas de sens! Devons-nous organiser une INTERVENTION?
Espérons que la disparition de sa muse (sa moustache) suffira…

Quant à Elazar, ce n’est pas plus glorieux… Atteint de déni ou de réelle skyzophrénie, sa moustache est selon lui “son meilleur allié pour la drague”.
Jeune homme! Vraiment? As-tu vu ce sourire… effrayant? Penses-tu vraiment que cela marche?

Passons au pire! Claude… Enfin ce qu’il en reste…
Vexé lors de la comparaison de sa pilosité avec celle des autres membres de l’équipe, Claude a pensé qu’une très grande concentration ferait naître quelques poils supplémentaires à sa moustache. Avec grand regret, cet effort semble avoir court-circuiter quelques liaisons nerveuses de son cerveau… Claude n’est plus…

Et comme si ce n’était pas suffisant, d’autres se sont trouvés un véritable but dans la vie. Oui, Mike se vengera, et jusqu’au dernier!

Mathieu, celui sur lequel nous fondions tous nos espoirs, quand toute l’équipe a commencé à perdre la boule, n’a pas fait exception… N’ayant jamais réussi à s’habituer à l’étrange présence sur son visage, il s’est trouvé dans un perpétuel état de choc, durant ce mois de “Movember”, à chaque fois qu’il se trouvait nez à nez avec son reflet. Autant dire que nous avons pensé à mettre des rideaux sur les fenêtres, des anti-reflets sur les ordinateurs et interdire le port de lunettes. Mais en vain…

Finissons par celui qui a la palme du plus beau gâchis, David. Confondant épaisseur de moustache avec degré de virilité et de maturité, David est devenu un vieil homme aigri. Vous savez, ceux qui vous sortent des phrases du type: “Les jeunes d’aujourd’hui ne respectent plus rien!” ou “Nous, dans les années 1980, on savait ce que c’était d’avoir la classe!”.
Il s’est également pris d’amour pour le vieux scotch et radotait toute la journée sur ses magnifiques vieux livres en cuir et sur l’odeur subtile d’acajou qui se dégage de son appartement…

Inutile de vous dire que les visages fraîchement rasés lundi prochain, nous les avons rêvés tous les jours. Un nouveau départ s’annonce pour notre équipe et nous ne voulons plus JAMAIS entendre parler de “Movember”… Du moins jusqu’à l’année prochaine!